Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

© Copyright 2009-2015. HAPPYneuron. Tous droits réservés.

Programme PRESCO : Capacités Visuo-Spatiales

Ce module contient 3 exercices adaptés à l'entraînement des capacités visuo-spatiales. Il permet d'entraîner l'imagerie mentale du patient, et tout spécialement les rotations mentales en 3 dimensions.

Tours de mains

Description de la tâche

Dans cet exercice, il s'agit de décider si la main qui apparaît à l'écran est une main gauche ou une main droite. Elle peut être présentée de façons différentes : seule, en action ou vue dans un miroir.

Capacités stimulées

La capacité de rotation mentale, qui est la faculté principale sollicitée par cet exercice, se trouve normalement dans l'hémisphère droit du cerveau, et plus exactement dans le lobe pariétal où l'on retrouve également la perception. Les tâches de comparaison par rotation mentale peuvent être analysées en 5 étapes:
(1) création de l'image mentale d'un objet,
(2) rotation mentale de l'objet jusqu'à ce que la comparaison soit faisable,
(3) exécution de la comparaison,
(4) décision si les objets sont identiques ou non
(5) prise de décision.

Variantes disponibles

Les paramètres disponibles sont le nombre de mains affichées (2, 4, 6, 8, 10 ,15 ou 20), le type de mains (seules, en action ou les deux), le type de présentation (normal, en miroir ou les deux), le temps d'apparition (illimité, 10, 5 ou 2 secondes) et le temps de réponse (illimité, 10, 5 ou 2 secondes).

Nombre de configurations

Plus de 600 combinaisons uniques, avec un grand nombre de jeux de données différents.

Figures enchevêtrées

Description de la tâche

Des figures enchevêtrées, qui composent une forme plus complexe, sont affichées à l'écran. Ces objets sont ensuite présentés parmi un choix d'autres éléments similaires ou différents. Il s'agit alors de reconnaître, parmi d'autres propositions, les éléments qui constituaient la figure initiale. Cette identification est facile lorsque les éléments représentent des formes concrètes, telles que des objets ou des figures géométriques, les détails facilitent ainsi l'analyse de la forme principale. La tâche se complique lorsqu'il s'agit de reconnaître des formes abstraites. Cet exercice demande beaucoup d'attention.

Capacités stimulées

Cet exercice évalue la capacité de discrimination visuelle de formes enchevêtrées. L'identification est plus facile pour des formes ayant une signification (objets, figures géométriques...) car dans ce cas un détail sera plus pertinent que l'analyse de la forme globale. Les capacités de mémorisation entrent aussi en jeu pour l'une des séquences de l'exercice. Après avoir déterminé les caractéristiques propres à un objet, celles-ci doivent être gardées dans la mémoire de travail.

Variantes disponibles

Les paramètres qui peuvent être utilisés sont le type de figure (figurative, géométrique, amibe ou des 3 types), le nombre de figures enchevêtrées (2 ou 3), la modalité de présentation des figures (différée, simultanée, différée avec disparition), le thème des figures (unique ou plusieurs thèmes), le temps de mémorisation (illimité, 30, 20, 10 ou 5 secondes) et le temps alloué pour sélectionner les figures composant l'image enchevêtrée. (illimité, 60, 30, 20, 10 ou 5 secondes). 5 images enchevêtrées sont présentées à chaque niveau..

Nombre de configurations

Plus de 1000 combinaisons uniques, avec un grand nombre de jeux de données différents.

Tout dépend d'où l'on regarde

Description de la tâche

Il n'est pas toujours facile de se faire une représentation 3-D précise d'un paysage sur une carte ou d'un monument sur un plan. Cet exercice propose deux types de tâches : l'une consiste à déduire l'emplacement d'un observateur sur une carte, à partir de ce qu'il voit. L'autre propose d'essayer de déterminer ce que voit un observateur à partir de sa position sur une carte.

Capacités stimulées

Cet exercice entraîne les capacités d'imagerie mentale puisqu'il est demandé de se représenter mentalement la position d'un observateur potentiel. Pour y parvenir, il faut mettre en relation les différents éléments présents sur le plan, c'est-à-dire créer une représentation spatiale et réaliser une rotation mentale de cette représentation. La forme et la distance entre les différents éléments doivent être analysés et l'espace observé doit être structuré mentalement.

Variantes disponibles

Les variantes qui peuvent être utilisées sont le nombre de séries (4, 6, 8 ou 10), le type de tâche (Où êtes-vous ?, Que voyez-vous ?, ou les deux) le nombre de figures affichées (5, 7 ou 9), la couleur des figures (identiques ou différentes), le nombre de points de vue (2, 4 ou 6), le nombre d'essais (1, 2 ou 3) et le temps de réponse (illimité, 30, 20, 10 ou 5 secondes).

Nombre de configurations

Plus de 3200 combinaisons uniques, avec un grand nombre de jeux de données différents.

Attention, ça tourne !

Description de la tâche

Le but de cet exercice est de déterminer si des figures géométriques en 3 dimensions présentées sous différents angles de rotation sont identiques ou différentes.

Capacités stimulées

Cet exercice fait travailler l’imagerie mentale visuelle et plus particulièrement la rotation mentale, qui correspond à la capacité à faire tourner et à transformer mentalement un objet. Cette tâche ne stimule pas seulement la capacité de rotation et d'imagerie mentale mais aussi la mémoire de travail visuelle et la reconnaissance de formes.
La rotation mentale est une capacité souvent utilisée au quotidien, par exemple pour reconnaître des objets présentés dans des orientations inhabituelles.

Variantes disponibles

Les paramètres disponibles sont le nombre de séries (1, 2, 4, 5 ou 10), le nombre d'objets présentés (2 ou 3), la modalité de présentation des images en 3-D (simultané ou différé), la complexité des objets (facile, moyen ou difficile), le temps de mémorisation (illimité, 30, 20, 10 ou 5 secondes), le temps de réponse (illimité, 30, 20 ou 10 secondes), et la possibilité ou non de revoir les objets (2 rappels, 1 seul ou aucun).

Nombre de configurations

Plus de 2600 combinaisons uniques, avec un grand nombre de jeux de données différents.